Conservation de preuves anonymes

Les personnes qui ont subi des violences ont la possibilité de faire conserver rapidement et anonymement les traces de cette violence dans des cliniques ou des centres de consultation externe pour la protection contre la violence, sans impliquer la police. Si des preuves sont disponibles, telles que des photographies ou des documents médicaux juridiquement contraignants sur les blessures, les chances d’une condamnation de l’auteur dans le cadre d’une procédure pénale sont nettement plus élevées. Ainsi, les victimes ont la possibilité de réfléchir en toute tranquillité si elles souhaitent ou non porter plainte.

Toutefois, ces services ne sont pas disponibles dans toute l’Allemagne et la situation varie d’un État à l’autre.